骑自行车的好玩啊!(Faire du vélo, c’est rigolo !)

Le vélo sous la pluie, c'est fun

Le vélo sous la pluie, c’est fun

Le 5 avril au petit matin (ou pas), je suis parti de Zhengzhou, Henan, laissant chez eux Marv, Lulu et leur petit, qui m’avaient (encore une fois) bien aidé pour la suite de mon voyage. Pour rejoindre la route principale qui part vers le sud, il faut traverser une bonne partie de la ville en prenant de nombreuses rues un peu dans tout les sens … et dès le début, une carte chinoise à jour, ce n’est pas évident à trouver ! Les travaux sont de partout dans le sud de la ville, des rues n’existent plus (ou pas encore ?), certains sont barrées, d’autres ne sont pas indiquées sur la carte… et c’est aussi surtout plein de poussière, pas mal pour un début !

Zhengzhou ↝ Changge ≈ 70km

Premier déjeuner !

Premier déjeuner !

M’enfin, je continue la journée sur une espèce de grosse voie rapide, pas vraiment agréable, mais je voulais mettre de la distance entre Zhengzhou et moi. Je m’arrête en début d’après-midi à Xinzheng pour déjeuner et après quelques photos avec le personnel du restaurant et les enfants … le patron me fait comprendre qu’il m’offre le repas…! Bon, c’est plutôt cool. En sortant de la ville, je traverse un petit parc pour rempli de gens qui profitent du week-end… Je m’arrête le soir à Changge, après 70km, je suis bien bien bien fatigué pour un premier jour. Mais le patron du restaurant où je pars manger m’offre quand une bière…!

Changge ↝ Pingdingshan ≈ 110km

Route de Chine (Changge -> Xushang)

Route de Chine (Changge -> Xushang)

Le lendemain matin, direction Pingdingshan, j’essaie de prendre des plus petites routes cette fois, avec plus ou moins de succès : j’en ai prise des très très bien, le long d’une rivière pour arriver à Xuchang, puis je me suis perdu sur des chemins plutôt hasardeux dans la campagne, puis des voies rapides en très mauvais état, puis pour finir, une longue voie rapide en bonne état : du coup mon deuxième jour fait à peu près 110 km… La fin a été dure ! J’ai pas pris de repas entre midi et deux, pas l’appétit pour, et le soir j’ai du mal à manger quoi que se soit …

Pingdingshan ↝ Fangcheng ≈ 90km

Invité impromptu

Invité impromptu

J’ai pris un petit déjeuner vachement bon, qui m’a encore une fois été offert par le patron du restaurant. J’ai insisté un peu pour payer quand même, il a fait mine que c’était trop difficile de compter le total, et sa femme m’a clairement confirmer qu’il fallait que je m’en aille. En plus, il m’avait filé un verre de lait de soja. Décidément.

Le soleil tapait fort ce jour-là, en essayant de me perdre un peu dans la campagne, je me fais suivre par un mec à vélo avec qui je commence à discuter un peu, qui me fait rechanger de direction parce qu’apparemment j’allais pas où il fallait. Échange de vélo, repas ensemble puis quelques kilomètres de plus et il prend une autre voie. Je repars un peu dans la campagne mais me retrouve un peu coincé, et je retombe sur une grosse route, très, très, très mauvaise. Galère pendant pas mal de temps dans la poussière.

Arrivé à Fangcheng, ça sent un peu la fête à l’entrée de la ville, mais je trouve un endroit où dormir pas trop cher. J’ai pas mangé non plus le midi, pas vraiment faim. Le soir, j’ai trouvé une soupe de mouton pas mal, un peu cher (20 Yuan!) mais c’est passé tout seul… Mon genou droit me fait mal par contre, c’est pas super cool.

Fangcheng ↝ Shuanghe ≈ 90km

Routes de Chine

Routes de Chine

Départ tôt le matin, et ensuite, tout droit ! J’ai un peu plus l’appétit aujourd’hui, mais je uniquement pour des pommes et des morceaux d’ananas vendus sur le bord de la route. D’ailleurs, cette route commençait bien, mais pendant un bon moment ça a été un peu la galère 🙁 Je me suis arrêté plusieurs fois pour faire des pauses, le soleil tapait vraiment fort. En milieu d’aprem, je me suis arrêté dans une petite boutique au milieu de nul part. Comme d’habitude, je ne suis pas passé inaperçu, on me propose de prendre une pause sur une des chaises devant la boutique, et le patron discute un peu avec moi. Il est patient, contrairement à d’autres, et parle assez clairement, c’est plus facile…

En fin d’après-midi, arrivé à Shuanghe, ville dédiée aux personnels des entreprises pétrolières du coin : il y a pleins de pompes à pétroles un peu partout, comme dans les films ! (sauf que celle là sont peintes avec des couleurs). Ce soir, on m’héberge grâce à Warm Showers, un peu comme Couchsurfing mais pour les cyclistes. Mon hôte ne parle pas vraiment anglais, mais je croise en l’attendant dans le parc un ingénieur de passage par ici qui parle très bien anglais, et le prof d’anglais du lycée qui vient me chercher… Gros repas, beaucoup de discussions, de photos, etc. Et je fais sensation… !

Le lendemain, on m’emmène faire un tour dans le coin, mon genou n’a pas la forme… Je me retrouve tout seul qu’avec des chinois, j’ai pas assez dormi et la tête un peu dans le cirage, pas facile … Le soir, rebelotte, retour dans un super restaurant, avec du Moutai pour l’occasion ! C’est un alcool très célèbre en Chine qu’on offre quand on reçoit des invités d’honneur ! Après, ça reste du “baijiu” chinois, c’est très fort et ça décrasse l’œsophage…

Shuange ↝ Xinye ≈ 90km

Compagnons pour aller à Xinye !

Compagnons pour aller à Xinye !

Départ de Shuanghe tôt le matin avec toute la clique de Shuanghe, et on me dit que je vais être accompagné pour les deux prochains jours !

En cours de matinée, on commence à prendre la pluie … et je suis pas trop équipé pour. Heureusement, ma coéquipière me trouve quelques bâches chez quelqu’un et on improvise quelque chose pour que mes affaires restent au sec ! Mon vélo a pas fière allure comme ça, mais bon. Avec la pluie, la poussière disparaît, mais c’est sans compter tout le sable que mes roues soulèvent et qui vient se coller un peu partout sur mon vélo. C’est pas joli à voir (mes pieds aussi …)

Le soir, on est reçu chez des amis à ma coéquipière, dont le mec fait des efforts particuliers pour parler clairement chinois… Je manque de vocabulaire malheureusement, mais c’était plutôt cool de sa part ! Le soir, on a le droit à une suite de luxe dans un hôtel d’une de ses amis…

Xinye ↝ Xiangyang ≈ 55km

À la Base-Vie DPCA de Xiangyang

À la Base-Vie DPCA de Xiangyang

Sous la pluie dès le matin. Pas super cool, j’ai froid avec mes vêtements trempés, mon vélo est dégueulasse, mes pieds aussi, il y a du vent. On change de province peu de temps après le départ, adieu Henan, bonjour Hubei !

En arrivant à Xiangyang, on est encore reçu par un ami à ma coéquipière, vraiment excité de me rencontrer. En route pour aller manger, il me passe son téléphone portable en me disant qu’il y a quelqu’un qui parle français au bout du fil. Dubitatif, je tombe sur un ami à lui qui veut nous rencontrer. En fait, c’est le manager chinois de la base-vie du joint-venture PSA/Dong Fang. Il parle vraiment pas mal français et me présente cette petite zone dans la ville où vivent 4 familles de français travaillant pour les usines PSA/Dong Fang ici à Xiangyang. Marie, une des femmes habitant ici, après un café dans l’après-midi, me propose de rester dormir chez elle et de manger avec sa famille le soir. Du coup, ça faisait un peu bizarre de reparler français, et de me retrouver “à la française” (avec du pain fait maison, filet mignon et vin rouge !) en plein milieu de la Chine !

Xiangyang ↝ Jingmen ≈ 130km

Yeah /o/

Yeah /o/

Le lendemain, le temps parait meilleur, mais très vite ça se dégrade 🙁 Re-pluie ; et dire que j’avais lavé mon vélo la veille… Elle s’arrête heureusement en fin de matinée, mais je suis quand même bien trempé. Le soleil sera timide, mais au moins, c’est pas mal comme ça. J’ai bien tracé ce jour là, les jours d’avant étaient un peu lent, et le filet mignon d’hier me donne de la force pour avancer…

Le soir, je dors dans un hôtel cher et pas terrible, ça m’apprendra à m’arrêter dans une grande ville…


This entry was posted in Voyage and tagged , . Bookmark the permalink.

2 Responses to 骑自行车的好玩啊!(Faire du vélo, c’est rigolo !)

  1. Balau says:

    coucou

    chouette de voir ton périple! même si c’est dur c’est chouette! tu fais plein de rencontre impromptus! mais faut manger même quand on n’a pas faim sinon tu perds trop de jus, c’est le souvenir que j’ai quand fut un temps je faisais de la rando, j’avais pas envie de manger mais on m’a dit de me forcer et çà allait mieux, c’est important si tu veux tenir la roue(te) sur la distance, même si ce n’est qu’une soupe, c’est important! et puis le genou il y a pas possibilité de voir un médecin ou qqun qui peut t’aider à te soulager, la médecine traditionnelle chinoise est pleine de ressource qui mérite un détour de vélo à mon avis! allez bises super tonton jojo qui nous donne des leçons de courage!

  2. Annie says:

    Ils sont bien les commentaires de Balau! il vaut le coup d’être écouté! Si, si.
    Bon, certaines routes me rappellent celles du Vietnam, perdues dans les travaux et la poussière…
    Et puis, tous ces gens que tu croises ou détour de la roue de ton vélo!
    Plein de bises!

Comments are closed.